Comité exécutif

Présidé par Monsieur Kléber Rossillon, le Comité Exécutif de la Fondation pour le Rayonnement du Musée de Montmartre est constitué de cinq membres dont Jean Pierre Babelon (Membre de l’Institut de France) et Jacques Pérot (Président de l’Association française pour la protection des archives privées).

Kléber Rossillon

screen-capture-2-128Kléber Rossillon est un homme passionné d’histoire et de patrimoine. Ancien élève de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace, Kléber Rossillon assume des responsabilités au service de l’Etat, notamment dans la maîtrise d’œuvre du lanceur Ariane entre 1978 et 1995.

Parallèlement, à partir de 1984, il restaure le château de Castelnaud, où il crée le Musée de la Guerre au Moyen-âge, et sauve le château de Gençay dans la Vienne. En 1997, il restaure et ouvre au public les Jardins de Marqueyssac.

Kléber Rossillon est président de la Fédération Patrimoine Environnement qui regroupe 500 associations de sauvegarde du patrimoine dans toute la France.

Il est aussi le descendant de Marius Rossillon, dit O’Galop, peintre et affichiste, créateur du « Bibendum » Michelin, qui avait son atelier à Montmartre, rue Lamarck.

Jean-Pierre Babelon

babelon_jean_pierre_2_500_Jean-Pierre Babelon est un historien français. Après avoir obtenu son diplôme d’archiviste paléographe à l’École nationale des chartes, il est nommé archiviste-adjoint aux Archives départementales de Seine-et-Oise et chargé de mission au château de Versailles tout en poursuivant ses étu des à l’École du Louvre.

Jean-Pierre Babelon passe la majeure partie de sa carrière aux Archives nationales avant de diriger le château de Versailles en tant que Directeur Général de l’Établissement public du musée et du domaine de Versailles. Élu membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres en 1992, il a été chargé de la conservation du musée Jacquemart-André puis de l’abbaye de Chaalis.

En 2010, il travaille avec le prince Louis de Bourbon pour la réhinumation de la tête du roi Henri IV dans la nécropole royale de la Basilique Saint-Denis. Il est également l’auteur de plusieurs livres historiques, dont Henri IV, publié chez Fayard.

M. Jacques Perot

Jacques_PerotJacques Perot est un conservateur et historien français. Après des études à l’École aujourd’hui lycée Saint-Louis-de-Gonzague à Paris, à The John Fisher Schooll à Purley (GB) et au lycée Henri-IV, il entre à l’École nationale des chartes en 1966 et en sort avec le diplôme d’archiviste paléographe en 1970. Il entame alors une carrière qui le mènera des archives aux musées.

En 1980, sur la proposition d’Hubert Landais, il devient conservateur du musée national du château de Pau. Il développe une politique active d’enrichissement des collections autour de l’histoire et de la légende d’Henri IV et se préoccupe de l’ouverture du musée national vers la ville et la région. En mai 1998, il est nommé directeur des musée national et domaine national du château de Compiègne ainsi que du musée national de la coopération franco-américaine au château de Blérancourt.

Depuis 2005, il est président de l’Association Française pour la Protection des Archives Privées (AFPAP) et, depuis 2009, membre du Conseil supérieur des archives au sein duquel il préside la commission des archives privées. En 2012, Jacques Perot est nommé membre du Haut comité des commémorations nationales (mandat prolongé en 2013), président du Comité d’orientation du château de Valençay et président du Comité scientifique du Musée d’art Gustave Fayet à Fontfroide. Depuis 2014, Jacques Perot est également vice-président de France patrimoine culturel immatériel, l’association des éléments français inscrits sur les listes du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.