Encourager la création contemporaine et promouvoir les artistes émergents est un axe essentiel des actions menées par la Fondation pour le Rayonnement du Musée de Montmartre.

Parce que l’art et la culture constituent une richesse quotidienne qui doit être entretenue, la Fondation s’attache à offrir de la visibilité aux artistes émergents afin d’enrichir le patrimoine de Montmartre. Par ce biais, elle promeut la création contemporaine en invitant des artistes actuels à collaborer à la mise en valeur de Montmartre, de son Musée et de son histoire dans le cadre d’appels à projets, de valorisations scénographiées ou d’expositions.

Une nouvelle vitrine pour le Bateau-Lavoir

Le Projet du Bateau-Lavoir

Le Bateau-Lavoir est le plus célèbre lieu de création artistique du quartier de Montmartre. Ancienne résidence et lieu de rencontres, de partage et d’échanges, il fut en son temps une cité d’artistes où les artistes peintres, les hommes et femmes de lettres, de théâtres et marchands d’art aimaient se retrouver.

Après l’incendie de 1967, seule subsiste une vitrine, au numéro 13 de la rue Ravignan, place Emile Goudeau, qui rappelle la mémoire du lieu.

Une nouvelle vitrine pour le Bateau-Lavoir :
conter l’histoire grâce à la créativité de l’art

En vue de la création de la nouvelle vitrine du Bateau-Lavoir, le Musée de Montmartre a lancé un concours auprès de scénographes, designers, graphistes ou plasticiens pour lui redonner l’aura qu’elle mérite.

A l’issue de l’appel d’offre lancé en février 2015, c’est l’atelier 1:1 qui est aujourd’hui en charge de cette nouvelle vitrine et présentera l’histoire du Bateau-Lavoir.

Entrez dans l’aventure picturale

Le projet propose de faire renaître les ateliers du Bateau-Lavoir et l’aventure picturale qui s’y déroula à travers la mise en place d’un théâtre d’ombres. La scénographie proposée évoque la façade aujourd’hui disparue des ateliers du Bateau-Lavoir. Les ombres ressurgissent par la lumière révélant des bribes de l’histoire de ce lieu qui a abrité une grande époque de l’art.

Dix illustrations retracent le quotidien et les moments forts de l’endroit : du banquet du Douanier Rousseau, à la visite des collectionneurs d’art en passant par l’atelier de Picasso et la naissance du cubisme. Véritable témoignage visuel, les archives sélectionnées ont permis de composer un scénario rendu vivant par les dessins d’Erwann Terrier.

La nouvelle vitrine se présente aux visiteurs comme un petit spectacle de rue rendant hommage à la vitalité des nuits du Montmartre du début du siècle. Grâce à un dispositif capacitif de Patrick Suchet, la vitrine devient un théâtre dont le passant est le spectateur mais aussi l’acteur. Elle animera la place Ravignan de fenêtres allumées par intermittence, au gré du choix des passants, ressuscitant les fantômes du Bateau-Lavoir.

Cette proposition onirique permettra d’inviter un public de tout âge à s’intéresser à l’histoire du Bateau-Lavoir, rendue accessible à tous par le dessin, langage universel.

Faire émerger les talents : l’atelier 1:1 aux commandes du projet

Créé en 2014, l’atelier 1:1 a été nommé ainsi pour symboliser à la fois le lieu de travail de l’artisan et de l’ouvrier, le travail en groupe mais aussi l’apprentissage et la réalisation par l’échange et la collaboration. Il regroupe trois associés issus de parcours différents, du monde l’architecture et de la production artistique : Henry Flouzat, Clara Lamerre et Léa Lamerre.

Pour ce projet de vitrine du Bateau-Lavoir l’atelier 1:1 s’est adjoint les compétences du dessinateur Erwann Terrier, du designer interactif Patrick Suchet, et du technicien d’exposition Pascal Baillet.

L’équipe Collaborateurs projet
Henry Flouzat, architecte DESA Grade 2 Pascal Baillet, technicien d’exposition
Clara Lamerre, architecte DESA HMONP Patrick Suchet, designer interactif
Léa Lamerre, chargée de développement Erwann Terrier, dessinateur

Le 18 septembre découvrez la nouvelle vitrine du Bateau-Lavoir, rendez-vous au :

13 rue Ravignan
Place Émile Goudeau
75 018 Paris