Haut lieu de la création à Montmartre au début du XXème siècle, l’atelier-appartement fut successivement occupé par les peintres « fauves » Émile-Othon Friesz et Raoul Dufy, Émile Bernard, compagnon de Gauguin, ou encore par les écrivains Léon Bloy et Pierre Reverdy. Suzanne Valadon vint s’y installer une première fois en 1898, puis y revient en 1912. Elle y resta jusqu’en 1926, avec son fils Maurice Utrillo et son compagnon André Utter. Valadon est restée célèbre pour être l’une des premières femmes peintres de Montmartre ; quant à Utrillo, il a laissé des vues inoubliables de Montmartre. Après plusieurs décennies d’abandon, l’atelier reconstitué a été ouvert au public en 2014.